Le Symbolisme Égyptien


Le symbolisme Égyptien est certainement le plus riche et le plus complexe de tous les symbolismes de toutes les civilisations confondus. Ce-ci s'explique par une religion très complexe avec plusieurs Dieux ayant le même nom ... Bref c'est un enfer pour une personne qui n'a pas un minimum de bases. Ce qui justifie que nous ne pourrons pas développer ni même cité tous les symboles Égyptien ; si vous désirez des informations sur un symbole qui n'est pas présenté dans cette page n'hésiter pas à nous le demander.

Chaque Dieu représente et symbolise quelque chose, que nous avons expliqué le mois dernier, mais ce symbolisme est souvent complété par des amulettes et des symboles que les Dieux portent sur eux. Le plus connu d'entre eux est l'Ankh.



 
La Croix ansée ou Ankh .

Oeil symbolisant le soleil mais aussi Horus .
 

Le Faucon

Il représente plusieurs Dieux. Ra et Horus ( Le nom Horus est souvent confondu par les personnes qui ne connaissent pas la Mythologie Égyptienne .  Il représente deux Dieux . L'un est le fils de Râ l'autre est le fils d' Isis et d' Osiris . Ce qui explique que certains récits où ce Dieu apparaît sont en général plutôt confus ... )

Horus, Dieu des espaces aériens, dont les deux yeux sont le soleil et la lune ; ce dieu prend la forme du Faucon ou d'un homme à tète de Faucon. Les Égyptiens avaient été frappés par la tache étrange qu'on observe sous l'il du faucon, l'il qui voit tout . (Autour de l'il, d'Horus se développa tout le symbolique de la fécondité).

Le Faucon était également un attribut du Dieu Râ, symbole du soleil levant, qui est  représenté sur sa tête, à la place de la crête du Faucon .
Ce disque solaire qui est représenté au-dessus de sa tête est souvent cerclé d'un cobra, qui symbolise la flamme.

Le Faucon indique une supériorité ou une victoire acquise ou sur le point de l'être. Lorsque les Égyptiens veulent représenter un dieu, la hauteur, l'abaissement, la supériorité, le rang ou la victoire, ils peignent un faucon.

Le faucon est parfois représenté encapuchonné. Il symbolise alors l'espérance en la lumière que nourrit celui qui vit dans les ténèbres ; il est l'image des prisonniers, de l'ardeur spirituelle entravée,  de la connaissance ésotérique, et c'est sans doute pourquoi beaucoup d'imprimeurs de la Renaissance choisirent cet emblème du faucon encapuchonné, avec la devise: Post tene brass perolucem .


Le Chat
L'Égypte ancienne vénérait, sous les traits du Chat divin, la déesse Bastet, comme une bien- faitrice et une protectrice de l'homme. De nombreuses uvres d'art le représente, un couteau dans une patte, tranchant la tête du serpent Apophis, le serpent des Ténèbres, qui personnifie les ennemis du Dieu Soleil Râ et qui s'efforce de faire chavirer la barque sacrée au cours de sa traversée du monde souterrain. Le chat symbolise ici la force et l'agilité du félin, qu'une déesse tutélaire met au service de l'homme, pour l'aider à triompher de ses ennemis cachés.

Le Scarabée


Il est le symbole cyclique du soleil, il était en même temps un symbole de résurrection. Il est l'image du soleil qui renaît de lui-même : Dieu qui revient. Dans la peinture égyptienne, le scarabée porte la boule énorme du soleil entre ses pattes : comme le dieu solaire revient des ombres de la nuit. Le scarabée est censé renaître de sa propre décomposition ; mais il roule, aussi, une boule de feu dans laquelle il a déposé sa semence. Aussi il symbolise le cycle solaire du jour et de la nuit. Il est souvent appelé le Dieu Khépri.

Dans l'écriture égyptienne, la figure du Scarabée aux pattes tendues correspond au verbe "kheper", qui signifie quelque chose comme : tenir à l'existence en prenant une forme donnée.

Les scarabées furent aussi portés comme des amulettes efficaces car l'insecte cachait en lui le principe de l'éternel retour.

On l'a trouvé sur des momies dotées d'ailes de faucon déployées, comme sur le sarcophage de Toutankhamon. Les scarabées servaient de talismans qui protégeaient et représentés le cur. Ils étaient invoqués d'après une formule du Livre des Droits :

Comme le dieu qui est dans mon cur, mon créateur qui entretient mes membres...


 
Le scarabée était le témoin moral du défunt, et l'aidait lors du jugement de sa conscience. Il importait à " l'accusé " (le défunt) de se concilier cette partie de lui-même, qui pouvait décider de son salut ou de sa condamnation. Il était donc de coutume de placer sur le cur du défunt une amulette représentant un scarabée, pour empêcher le cur du défunt de témoigner contre le mort (cérémonie funéraire évoquée le mois dernier).

Il dirige l'homme et le censure, c'est un être indépendant, d'une essence supérieure, qui réside dans le corps. Comme on peut lire sur un cercueil d'un musée de Vienne :

Le cur de l'homme est son propre dieu.

Le symbolisme provient aussi des murs du scarabée pilulaire, ou bousier, qui roule sa boule des heures durant pour pouvoir, une fois son travaille accomplie y pondre ses ufs . Cette boule représente l'uf du monde d'où naît 1a vie.


Nous arrêtons ici cette liste de symboles égyptiens. Il en reste des centaines. Si vous êtes intrigué par un symbole mais que vous ne savez pas ce qu'il veut dire, n'hésiter pas Faite appel à nous.


Retour